Le 13 Octobre, le président du Lien pour l’instruction à domicile, Henri Siino, a été reçu au rectorat , à la demande du directeur de cabinet de Madame le recteur de l’académie de Montpellier, par le directeur général des services et l’inspectrice pédagogique régionale chargée de l’instruction en famille.

Après avoir présenté notre association, ses objectifs et ses moyens, j’ai souligné notre volonté de construire en effet une relation constructive et pérenne avec l’Education Nationale ; j’ai exposé les difficultés que rencontraient certaines familles lors des contrôles effectués par les inspecteurs de l’Education Nationale, le manque d’information en amont, la nécessité de prendre en compte la parcours spécifique de chaque enfant, la dimension anxiogène de ces contrôles tant pour les parents que pour l’enfant et le caractère difficilement acceptable du ton et de la forme des lettres de convocation à ces contrôles (ton péremptoire et menaçant)…

Mes interlocuteurs ont convenu que ce dernier point méritait sans doute d’être revu par le rectorat. Ils m’ont fait part de tout l’intérêt que porte à ces questions madame le Recteur et du fait qu’une lettre de mission a été récemment adressée aux inspecteurs qui insiste sur trois points : confiance, bienveillance et respect du choix pédagogique des familles et des textes officiels. Elle invite les inspecteurs à apporter aide et conseils aux parents ; leur positionnement doit être conforme à la réglementation d’une part, et bienveillant à l’égard des familles d’autre part.

Cette lettre de mission concerne les inspecteurs du secondaire ; ils travaillent à la rédaction d’une circulaire semblable pour le primaire qui visera aussi à harmoniser contenu et forme de ces contrôles au niveau académique. Ils ont affirmé leur volonté d’œuvrer en ce sens auprès des personnels.

J’ai enfin proposé la création d’un groupe de travail commun afin d’améliorer régulièrement cette collaboration et examiner les cas litigieux. Mes interlocuteurs se sont engagés à transmettre cette requête à madame le Recteur avec un avis favorable de leur part.

Cet entretien qui a duré une heure et demie s’est déroulé dans une atmosphère de grande écoute et attention réciproques. A suivre donc…